Un BISTROT à ABSINTHE à PARIS

 

« LA BELLE EPOQUE »

 

 

Sur une idée originelle de Gaspar MARQUEZ

 

1      Introduction. 2

2      L’idée. 2

3      Le décor / Quelques idées de décors. 2

4      La tenue des serveurs, serveuses et le service. 7

5      La formation des serveurs et serveuses. 8

6      le nom du Bistrot 9

7      Quelques endroits parisiens branchés, possibles sources d’inspiration. 9

8      Quelques exemples de thèmes abordés après 20 h30, lors de certaines soirées. 9

9      Les sites amis pouvant être conseils et sources d’inspiration. 10

10        La liste des absinthes actuellement produites en France. 11

10.1     Sites sur l’absinthe. 11

10.2     Liste d’absinthes de qualité. 11

10.3     « La fée Absinthe », véritable absinthe. 12

11        La légende de l’Absinthe. 12

11.1     Comment boire l’Absinthe. 12

11.2     L’absinthe dans l’art 13

11.3     Rituel de l'Absinthe. 13

12        Quelles boissons ? quelle restauration ? Ce qui est vendu ? A quels prix ?. 13

13        Autres alcools, boissons et accompagnements pour les alcools. 14

14        Lieu d’implantation à Paris et pub. 15

15        Communications. 15

16        Les dangers de l'aventures. 15

17        Plan de progression / d’évolution de l’affaire et du projet 16

18        Protection contre le vol, le bris de verre, la sécurité, l’hygiène. 16

19        Le “Business Plan”. 17

20        Statut de l’activité. 18

21        Conclusion. 18

22        Bibliographie. 18

23        Annexe : fournisseur de matériel de Bistrots d’Autrefois : 18

24        Annexe : prix de bails et des bistrots. 18

25        Annexe : sociétés de ventes, en gros, de boissons. 19

26        Annexe : Réglementation Alcool quatrième catégorie – grande licence IV.. 20

27        Annexe : normes d’hygiène et de sécurité. 20

28        Annexe : les ustenciles et des idées de décors. 21

29        Annexe : fêtes de l’absinthe en France. 23

30        La législation sur l’absinthe. 23

  

1          Introduction

 

A première vue, un projet de bistrot à absinthe, n’est pas un projet humanitaire et ne devrait donc pas être classé parmi les projets humanitaires. L’absinthe ne pouvant contribuer qu’à alcooliser les clients et les employés.

 

Mais ce projet a été réaliser pour aider une personne, d’environ 30 ans, au chômage depuis des années et effectuant régulièrement des petits travaux de serveur. Elle voulait monter ce projet de bistrot à absinthe. Je lui ais monté ce dossier, presque trouvé des investisseurs, mais devant l’exposé des difficultés d’une création d’une entreprise, entrevues à travers ce document, elle a finalement renoncé à son projet. Dommage.

J’avais imaginé ce lieu comme un lieu culturel et de dégustation, où existeraient des garde-fous contre l’alcoolisme. L’idée était de recréer une ambiance disparue et voire entretenir le mythe.

 

Sinon, que fallait-il faire de ce dossier devenu désormais inutile ? Le laisser dormir dans les tiroirs ? J’ai préféré le mettre sur mon site web, au cas où une autre personne reprendrait cette idée à son compte.

 

 

2          L’idée

 

Ce projet de bistrot à absinthe à Paris, est parti de plusieurs idées :

 

1ère idée : Recréer l'ambiance d'un bistrot à absinthe au début du siècle. Refaire revivre dans un très beaux décor plutôt luxueux les bistrots à absinthe du siècle dernier et du début de ce siècle et la légende qui était associée (Sézanne, Zola, Toulouse Lautrec …). Probablement, dans un très beau décor « belle époque » Art Nouveau. D’autant qu’il existe actuellement, une renaissance de l’absinthe en France : déjà une cinquantaine de productions artisanales en France.

Mais surtout 2ème idée : utiliser ce bistrot pour « recaser » des chômeurs cinquantenaires, de longue durée, au passé non violent et non alcooliques [1][1].

 

 

3          Le décor / Quelques idées de décors

 

 

 

         

Joli décor rétro du Bistrot à vin « Les négociants » à Montmartre.

 

 

 

Vitres gravées du restaurant montmartrois "Poulbot Gourmand"

 

Le décor sera très important, c’est ce qui a attirera ou non les clients. Il devra être étudié avec soin. Le client doit se sentir bien dans ce bistrot. Nous exposerons ici différentes idées de décors.

 

Une 1ère idée de décor : Placer des vitres gravées style Art Nouveau à l’intérieur et l’extérieur.

 

Pour ce projet de café belle époque et pour son ambiance, il faudrait une vitre "gravée" sur le devanture et ce même genre de vitres, pour les séparations entre les fauteuils comme dans les wagons de l'Orient Express. Sur les murs, installer les mêmes luminaires muraux style Art Nouveau.

 

Mettre des affiches de Mucha et certaines reproduction de tableaux belles époque et impressionniste dans la salle (hormis les tableaux de peintres récents utilisant la salle, comme lieu d’exposition).

Ou / et des affiches de théâtre d’époque.

 

Deux restaurant ont de telles vitres gravées (l'un le "Poulbot Gourmand" rue Lamark, l'autre "l'Escargot" à Bagnolet). Tous les deux ont fait réalisé leur vitres gravées par la société "BELLES VITRINES" qui a son siège sur une péniche à Paris.

Son téléphone : 06.63.14.52.42. (à la louche, il propose 500 €, pour un tel travail pour notre projet).

Ils gravent les vitres en verre pur et pour le verre Securit© S-G, dépose un film, imitant le verre gravé.

 

A prix plus élevés : verre taillé façon brillant, vitraux, lampes vitraux, verre gravé à l'acide ... :

Steven Amin - Glaziers and stained glass studio, 14-16 St. Ronan's Road, Monkseaton, Whitley Bay, Tyne & Wear. England. NE25 8AX, http://www.stained-glass-studio.co.uk/

 

On peut aussi imaginer un décor semblable au décor du Musée de l’Absinthe d’Auvers-sur-Oise, comme un petit musée de l’absinthe, avec comme éléments de décor des anciens objets du rituel de l’absinthe, des reproduction d’affiches d’époque, sous verre, concernant l’absinthe … Certains de ces objets pourraient être exposés dans des vitrines murales en bois (fermées à clé).

 

On pourrait aussi imaginer, comme autre élément de décor, un beau phonographe à pavillon _ style Art Nouveau _, trônant à l’entrée de la salle (un phonographe factice au départ, imitant une pièce de collection. La musique du phonographe serait diffusée par des H-P / baffles dissimulées. Puis en fonction de l’augmentation des moyens, la SARL ou l’association acquérait un vrai phonographe).

 

Eventuellement, utiliser du velours de qualité (noir, rouge, vert …) pour les sièges (?).

Sur chaque table, pourrait être installé une petite lampe en pâte de verre ou en vitrail, Art Nouveau, Art Déco, ou Tiffany. A la fin de ce documents, sont donnés des images de telles lampes.

Site sur lequel on peut trouver ses lampes : http://pro.wanadoo.fr/lavandou.cuisines/luminaires.htm

 

On pourrait éventuellement mélanger 2 styles par exemple Art Nouveau et Art déco.

 

Imaginer et envisager différentes ambiances :

 

a)       a)       par exemple, une ambiance type Club anglais, très feutrée très british,

b)       b)       l’ambiance du cinéma Ciné 13, de Claude Lelouch, à Montmartre (velours noir aux mur, ferrures argentés, lustres cristaux …).

 

Il faudrait construire au début les meubles et éléments de bibliothèque soi-même (pour réduire l'investissement de départ au minimum).

 

Eventuellement, plus tard, des reproductions de vitraux Art Nouveau _ style Emile Gallé, Daum, école de Nancy _ pourraient utilisés comme éléments de décors (vitraux placés dans des niches et rétro-éclairés ( ?), et vitrail posé la fenêtre du WC et sur des éléments de séparation, de cloisons etc. …).

 

Les WC serait en céramiques simples au départ facilement lavables, puis plus tard en Art Nouveau (ils pourraient même être un lieu d’attraction touristique, s’ils sont très beaux. Par exemple avec une exubérance de motifs floraux). Il faudrait un prévoir un cabinet puis deux, plus tard.

Plus tard, on prévoirait une salle de téléphone, avec téléphone et cabine en style Art Nouveau.

 

Vitraux    Téléphone.

 

Selon, les moyens financiers, il faudrait peut-être faire appel à un décorateur d’intérieur spécialisé dans l’Art Nouveau (plus tard, si rentabilité de la place).

Il est important que cela soit de bon goût et non pas tape-à-l’œil. La devanture est à étudier avec soin.

 

Pour exposer de beaux objets dans des vitrines : VITRINES 2000 : http://www.vitrines.fr/ TEL : (33) 04.92.62.61.61 - FAX : (33) 04.92.31.49.33 commercial@vitrines.fr

 

Vitrines sur mesures : http://sarazino.com/ Canéopole, 11 - 13, chemin de l'Industrie, 06110 Le Cannet Tel : (+33) 04 93 45 29 59 - Fax : (+33) 04 93 45 59 95 E-mail : sarazino@wanadoo.fr

 

Sur l'art nouveau (beaucoup de sites) :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_nouveau

http://www.bium.univ-paris5.fr/sfhad/cab/texte18.htm

http://lartnouveau.com/

http://www.bruxelles-art-nouveau.be/

www.artnouveau-net.com/

 

Sur l'intérieur de l'Orient Express :

http://www.wagons-lits.com/pullman_orient_express.html

 

 

   

Quelques éléments habituels dans le rituel de l’absinthe (fontaine, verre & cuillère à absinthe …).

 

 

*

 

Exemples de panneaux Art déco dans l’Orient Express.

 

4          La tenue des serveurs, serveuses et le service

 

Et pour la tenue, les serveurs pourraient être habillés en Dandy 19° siècle, style Lamartine, Musset (écharpe en soie etc …). Ils doivent être habillés super classe chaque soir (avec des costumes étonnants). Sinon, en tenue de serveurs / serveuses parisien(e)s (en noir et blanc, avec nœud papillon pour les hommes. En robe / jupe noire et petit tablier de dentelle blanche). Ou bien pour les hommes tout en blanc ( ?).

 

Le service devra être impeccable, stylé, parfait (comme dans l’Orient Express).

   

Différentes tenues de serveurs et serveuses.

 

 

5          La formation des serveurs et serveuses

 

Un vrai serveur professionnel demande une vraie formation (une formation sérieuse et pas uniquement sur le tas). Voici une liste de formations possibles :

 

CAP café-brasserie, BEP métiers de la restauration et de l'hôtellerie, bac pro restauration, MC employé barman, BP barman.

 

1) Institut Région de Tourisme et d'Hôtellerie de Tarbes : Formation de serveur/serveuses : 600 Heures 495 h en centre et 105h en entreprise, http://www.tarbes.cci.fr/formation/IRTH47.HTM

2) Formation Garçon serveuse de restaurant, Niveau à l'issue de la formation et validation Niveau V - BEP, CAP, CFPA 1er degré, Titre / Diplôme homologué, Durée totale 800 Dont en entreprise 200, Lieu de la formation BAVILLIERS, Organisme de formation ADIJ,  Rythme Entrées et sorties permanentes Temps plein, http://www.formation-emploi.org/formation/fiche_formation.php?numero_formation=9300807&wysistatpr=http%3A//www.google.fr/search%3Fhl%3Dfr%26q%3Dformation+de+serveuse%26meta%3D

3) Institut de Formation INFA Bordeaux, Serveur/Serveuse en Restauration (CAP), 7 mois (1086 heures) dont 9 semaines en entreprise.

http://www.infa-formation.com/centres/bordeaux/hotellri/hotel04.html

Source : http://www.formatel.com/formatel/cgi-bin/forme?the=1061&maxi=1500

6          le nom du Bistrot

 

ð      La Muse verte, La Fée Verte,

ð      L’Assommoir (?) : très Zola, mais ce nom peut avoir une connotation négative,

ð      L’Absinthe … : mais nom peu original,

ð      La Belle Epoque,

ð      L’hysope : une plante aromatique utilisée dans le pastis et la Chartreuse …,

ð      Le phonographe : voir plus haut,

ð      Le Sarah Bernhardt …

 

Note : il y a déjà une restaurant qui s’appelle : L'Absinthe, 24 pl du Marché Saint-Honoré 75001 PARIS, 01 49 26 90 04 . Mais, il ne serait pas en concurrence.

 

 

7          Quelques endroits parisiens branchés, possibles sources d’inspiration

 

La Maroquinerie , 23 r Boyer 75020 PARIS : 01 40 33 35 05

fax : 01 40 33 35 06 / 01 40 33 64 85, site : www.lamaroquinerie.fr

Activité : • théâtres et salles de spectacles

 

LA MELANGERIE, le salon de thé, grignoterie, thé, café, exposition de de peintures et de sculptures, au 9 rue Jean de Deauvacs (métro Maubert Mutualité, à côté du magasin vieux Campeur de cartographie). Site : http://melangerie.net/

 

 

Un site donnant une liste de bistrots évènementiels (à spectacles ...) à Paris :

http://www.zingueurs.com/zingueurs/zingueurs.php3?pag=zincsites.php3

 

 

8          Quelques exemples de thèmes abordés après 20 h30, lors de certaines soirées

 

ð      Le Bistrot des ethnologues,

ð      Le Bistrot de la poésie,

ð      Le Bistrot des sciences (débats),

ð      Le Bistrot des politiques (débats),

ð      Le Bistrot du théâtre,

ð      Le Bistrot du jazz …

ð      Le Bistrot du Court  (du court métrage) etc …

 

Un bar aux Folies Bergères, Manet 1881.

 

9          Les sites amis pouvant être conseils et sources d’inspiration

 

Sinon, pour créer ce bistrot, se faire aider par une spécialiste (+), comme Marie-Claude Delahaye, en allant la voir directement à l'adresse suivante (elle est OK) :

44 rue Alphonse Callé - 95430 Auvers-sur-Oise - Tél : 01.30.36.83.26

Accès Auvers : SNCF, RER C, Gare du Nord, direction Valmondois, puis à Valmondois direction Pontoise jusqu'à Auvers-sur-Oise. Ou : SNCF Gare St Lazare, direction Pontoise, puis à Pontoise, direction Valmondois ou Persan-Beaumont jusqu'à Auvers-sur-Oise.

 

Madame Marie-Claude DELAYE m'a beaucoup parlé de la culture (voire du mythe) qui entoure l'Absinthe (boisson des artistes, des gens cultivés etc ...). Car il y a une culture Absinthe (comme il y a une culture Cognac, Whisky ...). Il faudrait donc recréer ce mythe par le décors, l'ambiance, les affiches (par contre, cette personne n'était pas enthousiaste pour des soirées de jazz, à cet endroit ...

Lui demander aussi si elle se déplacerait pour une conférence sur le sujet au lancement du lieu ...).

 

Les sites du musée de l’Absinthe et du café Van Gogh, d’Auvers-sur-Oise :

 

1) Musée Van Gogh (Auberge Ravoux) :

 

=> Maison de Van Gogh , Place de la Mairie 95430 Auvers-sur-Oise, Tél.: 01 30 36 60 60, Fax : 01 30 36 30 61, e-mail : contact@maison-de-van-gogh.com site : http://www.chateau-auvers.fr/

 

=> Auberge Ravoux, même adresse, tél. : 01.30.36.60.60  : auberge-ravoux@maison-de-van-gogh.com site : www.ariv.asso.fr/ravoux.htm

 

Intérieur de l’Auberge Ravoux (mais on n’y voit plus la fontaine à Absinthe).

 

2) Le musée de l’Absinthe :

 

44 rue Alphonse Callé - 95430 Auvers-sur-Oise, Tél : 01.30.36.83.26

http://www.auvers-sur-oise.com/francais/tourisme/musees/musee_absinthe.htm

 

 

10      La liste des absinthes actuellement produites en France

10.1      Sites sur l’absinthe

 

Voici un site pour les passionnés de l'Absinthe :

http://www.heureverte.com/

 

Sur ce lien, on trouve une liste de 20 absinthes actuelles sur les 50 fabriquées actuellement en France

(fabrication selon les normes actuelles, c'est à dire avec un taux d'absinthe limité par ces normes) :

http://www.heureverte.com/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=82&Itemid=184

 

Il existe encore d'autres sites :

http://www.eabsinthe.com/  (ici le contact est : feedback@eAbsinthe.com  ).

http://www.oxygenee.com/  (sur ce site, véritable musée virtuel, on peut acheter les cuillères > 7 €).

http://www.absinthebuyersguide.com/ le site des absinthes du monde entier.

http://www.tonovermars.nl/absint_absinthe/absinthe.html : un autre site de vente à distance.

 

10.2     Liste d’absinthes de qualité

 

1) La Blanche de Fougerolles

2) Deniset Klainguer

3) L’Extrême d’Absente

4) François Guy

5) La Charlotte

6) La Fée Absinthe (de Marie-Claude Delahaye).

7) La Muse verte (pastis à l'ancienne)

8) Lemercier Abisinthe 45

9) Lemercier Abisinthe 72

10) Lemercier Abisinthe Amer 72

11) Libertine 55

12) Nouvelle Orléans 68°

13) L'Oxygénée

14) La Pernod 68

15) Un Emile 68°

16) Un Emile Blanche

17) Un Emile Sapin

18) Versinthe Blanche

19) Versinthe Verte

20) Verte de Fougerolle

21) L’Amesinthe,

22) la Deniset

etc ...

 

     

 

10.3     « La fée Absinthe », véritable absinthe

 

Marie-Claude Delahaye, historienne de l'absinthe depuis près de 20 ans (1), a relevé le défi de produire une absinthe authentique « La fée Absinthe », aussi proche que possible de la boisson originale du XIXème siècle, au goût aussi proche que possible de celui que les grands écrivains et artistes, tels que Verlaine, Rimbaud, Toulouse-Lautrec et Vincent Van Gogh avaient pu l’apprécier autrefois. La « La fée Absinthe » a été créée à partir d'une recette authentique du XIXème siècle, contenant plus d'une douzaine de plantes, dont la «Grande» et la «Petite Absinthe» (Artemisia Absinthium et Artemisia Pontica).

    

 (1) maître de conférence en biologie cellulaire à l'Université Pierre et Marie Curie à Paris, tombée sur sa première cuillère à absinthe en 1981, devenue une historienne de l'absinthe au travers de la publication de son premier livre en 1983 - «L'Absinthe – Histoire de la Fée Verte», créatrice du Musée de l'Absinthe en 1994, à Auvers-sur-Oise.  Etc …

 

11      La légende de l’Absinthe

 

11.1      Comment boire l’Absinthe

 

Servir l’absinthe avec de l'eau glacée, que l'on laissera couler sur un sucre.

 

11.2     L’absinthe dans l’art

 

L’absinthe d’Edouard Degas

Extrait de l’Absinthe d’Edouard Manet.

 

 

La serveuse de bocks, 1878 ou 1879 - Edouard Manet

 

11.3     Rituel de l'Absinthe

 

On verse une dose de la « fée absinthe » (appellation l’absinthe par certains artistes au début du siècle), dans un verre et on pose la cuillère à absinthe en haut du verre. On place un morceau de sucre sur la cuillère et on verse l'eau glacée au goutte à goutte sur le sucre. Effet provoqué par l'eau sucrée tombant dans l'absinthe: un nuage d'opale s'élevant dans le verre.

Le rituel est expliqué avec patience, attention et douceur au client, par le serveur.

 

 

12      Quelles boissons ? quelle restauration ? Ce qui est vendu ? A quels prix ?

 

En plus des absinthes, des pastis, anisettes, il y aurait toutes les boissons alcoolisées normales (apéritifs, digestifs, cocktails … _ pour le règlement de la licence IV voir en fin de ce dossier), les boissons non alcoolisées (jus de fruits, apéritifs sans alcool type San Pelgrino, eaux …). Des glaces. Des sandwichs froids (au pain Poilane, toasts …), chauds (croque monsieur …). A étudier pour la question d’hygiène (voir plus loin).

 

Plus tard (si autorisation), vente de bouteilles d’absinthe et de certains alcools très rares.

Et des livres sur le sujet.

 

Le prix d’un verre d’absinthe 15 cm2, entre 6 et 8 € (selon la qualité et le prix originel de l’absinthe).

(dans certains bars, on vend des cigarettes derrière le comptoir, mais cela ne sera pas le cas ici).

(voir le paragraphe « Hygiène et sécurité » plus loin).

Derrière le comptoir, on pourrait vendre des préservatifs et des kits alcotests. On pourrait prêter aussi un éthylomètre aux clients, en ne faisant que payer l’embout neuf de l’éthylomètre.

 

 

13      Autres alcools, boissons et accompagnements pour les alcools

 

Accompagnements :

 

Cafés et thés de luxe de haut niveau. Des sucres fantaisie et de qualité (sucre de canne, à la Perruche). Chocolats de luxes (pralines) … (Macarons ? type macarons « Ladurée » ?).

 

Autres alcools :

 

1)       Digestifs, spiritueux :

 

Underberg : http://www.germanlebkuchen.com/underberg-intro.html , www.underberg.de 

Grande Chartreuse (jaune, verte) :

Gentianes : Salers, …, 

Génépis : …

Verveine du Velay (jaune, verte ..) :

Très bons Cognacs Cognac, Armagnacs Armagnac …, Floc de Gascogne , Calvados, Poire Williams ,

Rhum, Pisco, Pérou ,  Tequila, pulque et mezcal,

Bénédictine,

(Izarra verte, jaune ..)

Pastis à l’ancienne (de Lacanau, de Pontarlier …).

Porto, (Madère, Xérès), Vin d'oranges amères , Cocktails

 

2)       Apéritifs : très bons Whiskies (20 ans d’âge, à la tourbe …), Bourbon whiskeys (Kentucky), vodkas (à l’herbe de bison),

Whiskies : Aberlour, 10 ans d'âge, Bowmore, île d'Islay, Cardhu, 12 ans d'âge, région du Speyside,

Glenfiddich, Speyside, Glenlivet, 12 ans d'âge, Knockando, Speyside, Talisker, île de Skye,Tamnavulin, 12 ans d'âge … (Glen Ord …), Laphroaig 10 ans ….

The Scotch Malt Whisky Society Islay Whisky - The Islay Distilleries , Edinburgh malt whisky tour , La Maison du Whisky , www.quelwhisky.org/Liens.php ,

 

 

3) Très bonnes bières belges trappistes ou d’abbaye : Maredsou 10, Rochefort 10, Watou ABT, Westvleteren 12, La Trappe, Cuvée du Ciney, Verbotten Frut, Castel Beer, Westmalle triple, Achel Blonde …voir les sites : www.bierebel.com & http://www.bierebel.com/index.php?page=westvleteren

 

Tout ce qui est proposé dans cet établissement, doit être si possible une découverte pour le client.

Si possibles des alcools primés. (Note : conseils pour Choisir ses verres à liqueurs).

 

 

14      Lieu d’implantation à Paris et pub

 

Les quartiers les plus intéressant, pour son implantation _ quartier latin (6°, 5°), Montmartre, Montparnasse, Pigalle (?), ... voire le 8°, 7°, 15° ... (peut-être 16° ...) ... mais ce sont des quartiers chers (pour le bail et loyer du bistrot).

 

L’idéal serait de reprendre, pour ce projet, le Bistrot du curé 21 boulevard de Clichy, Paris 18.

(les revenus du Bistrot à Absinthe, pourraient peut-être financer une autre initiative type Bistrot du  curé, cette fois-ci dans un quartier plus populaire de Paris).

 

 

15      Communications

 

Les média qui pourraient faire la pub, dont les pages parisiennes ou peoples des grands magazines  :

=> 1) ZURBAN, 2) l’Officiel du spectacle, 3) Pariscope, 3b) A nous Paris, 3c) Urban Attitude Paris,

ð      4) Libération,

ð       5) L’Express,

ð      6) le Point,

ð      7) le Figaro,

ð      8) Voici,

ð       9) Gala,

ð      10) Public,

ð      11) Elle,

ð      12) Lui, 13) Play-boy etc … 14) FHM, 15) Men & Health,

ð      16) People magazine, 17) Chocs …

=> Les journalistes branchés comme Emmanuel de Brantes …

=> Paul Wermus, le présentateur de l’émission « Piques et Polémiques », sur France3.

=> Les nouveaux romantiques avec Gonzague Saint-Bris (écrivain, Chroniqueur, journaliste et historien et qui présentait une émission « Nuit magnétique » sur France-Culture.

=> : l'info « pipole » sur le Web :  www.pipole.net ,  www.showbizz.net

=> la niouse quotidienne du journaliste branché Caphi   Caphi2042@aol.com tél. :

       06 11 77 13 95 (voir son site : www.caphie.teamfr.com ).

=> Tous les journalistes Peoples répertoriés comme tels, dans le guides des journalistes MédiaSig …

 

Dans les quartiers (surtout Montmartre), ci-après, avec une pub (et avec un site Web bien référencé sur Internet), et aussi pub dans journaux littéraires, d'artistes etc .. cela pourrait « cartonner » ...

Faire que cela soit un lieu touristique (par l’originalité et le côté rétro du lieu) et faire que les voyagistes y amènent leurs touristes le soir (moyennant une compensation pour le voyagiste).

Pub : 1) Campagne de Cartes postales, dans bacs des universités, des cinémas, des lieux culturels.

a) Carte postale Vistaprint : Grand modèle : à partir de 37,49 EUR pour 250 unités, www.vistaprint.fr 

b) Carte postales dans les bacs Cartapub : www.cartapub.com ou www.cardtoyou.com Tél. : 01.48.87.80.81,  choix 1) réseau culturel : 380 points sur Paris, 30000 cartes : 2800 € HT

(pour association : 2000 € HT), choix 2) réseau étudiants : 60000 cartes, 5000 € HT.

(pour étudiant, une grande affiche 40 cm x 60 cm, avec « clipsé » dessus des cartes postales.

Min 5000 cartes).

2) petites annonces, dans journaux culturels.

 

 

16      Les dangers de l'aventures

 

1) choisir de mauvais investisseurs (des requins, filous qui piquent tout et qui exige tout de suite un retour sur investissement nous laissant sur la paille),

 

2) être un mauvais gestionnaire (trop de tournées gratuites, achat / investissements inconsidérés et coûteux dès le départ dans les murs et dans les fourniture. Achat de trop d'alcool et d'invendu, salaire trop élevé au départ que tu t'attribues).

 

3) oublie de payer à temps tes fournisseurs (mauvaise gestion, aussi),

 

4) pas assez de clients (cela dépend de l'emplacement dans Paris ou dans une banlieue huppée, hypothèse difficile à croire. Tout ce qui est original attirant habituellement les clients).

 

5) une histoire de racket, mais c'est rare.

 

6) imprévoyance de l'échéance des impôts (dans les 2 ans), pas assez de prévision de trésorerie (et du compte bancaire de l’entreprise SARL),  pour prévoir les impôts (pas assez d'argent mis de côté).

 

(+) Avant de créer cette entreprise de bistrot à Absinthe (en trouvant des investisseurs) mais il faut que les associés se connaissent d'abord et s’évaluent, voient s’ils sont sérieux, non "associaux", ... bon gestionnaire des sous, pragmatique, les pieds sur terre (pas immature etc ...), ayant conscience de la valeur de l'argent et de l'énorme difficulté à s'en  procurer ...).

 

Si l’on se sens naïf, vulnérable ... alors effectivement on renoncera. Mais "qui ne tente rien n'a rien".

En attendant, ce qui ne coûte rien de préparer juste déjà un dossier bien ficelé pour les investisseurs éventuels.

 

 

17      Plan de progression / d’évolution de l’affaire et du projet

 

Le plan de progression de l’affaire pourrait être le suivant :

a) commencer comme une boutique normale (produit mis en avant l'Absinthe : les 50 absinthes françaises, puis d'autres apéros rares _ pastis à l'ancienne (ex. La Muse Verte : J.M. Berneaux,  Les 4 routes, Lacanau de Mios etc ...) ... _, puis les autres boisons en Licence IV, puis les autres non en licence IV alcoolisées ou non. Décors peu luxueux au départ comme un bistrot à vin.

(on suppose au départ qu’on n’a pas de sous),

b) commencer comme un bistrot avec des diversifications pour augmenter peut-être le chiffre, avec une restauration légère. Au fur à mesure des rentrées d’argent on enrichit de le décor (en chinant sans cesse dans les brocantes, les vides greniers _ afin de trouver les cuillères à absinthe, une fontaine à absinthe etc …).

c) une boutique de vente de livres sur le sujet (Absinthes dont ceux de M.C. Delahaye, alcools ...),

d) boutique de vente des 50 absinthes françaises et pastis à l'ancienne (et autres alcools rares)

e) plus un coin bibliothèque de consultation ... (il existe des salons de thé à Paris, qui font Salon de thé, et bibliothèque de consultation, ... il y en avait un rue St-Guillaume, il y a 15 ans).

f) puis le bistrot devient un lieu très beau (avec belles fresques Art Nouveaux en bois précieux marqueté, à réaliser par un ami ébéniste. Qui sera la marque de reconnaissance du lieu et qui doit attirer le touriste. Créer un endroit révolu inexistant ailleurs, une nostalgie etc …).

Que le bistrot puisse être une galerie de tableaux permanente.

 

(parce qu'il y a beaucoup d'artistes qui voudraient exposer mais qui ne trouvent pas de galeries de peintures, sur Paris). Telle une amie du Havre, dont les tableaux sont exposés sur les 2 site ci-après :

 

www.pilotmotiv.com/margarita.php

http://site.voila.fr/lorghi/marga.html 

Elle pourrait alors venir exposer dans ce bistrot.

 

 

18      Protection contre le vol, le bris de verre, la sécurité, l’hygiène

 

(Au départ, pas d’argent => fausse caméra de sécurité).

Au départ, tout ce qui paraît luxueux, en fait tout est bon marché (si cristal, Cristal d’Arc le moins cher, faux verre à absinthe Arcoroc, modèle verre à pied Roman, voir sur le http://www.arcoroc.com ).

A voir s’il faut placer une fausse caméra de surveillance, dissuasive, fabriquée avec du bric et du broc trouvé dans un magasin de photo d’occasion comme il en existe Bd Beaumarchais à Paris. Sinon, les serveurs en salle doivent avoir l’œil à tout. Côté rue, placer une vitre en verre Securit (S-G) avec une alarme sonore (avec contacteurs sur les vitres et détecteurs de mouvements à l’intérieur).

Tous les objets de valeurs (anciens, rares …) doivent être scellés ou placés sous vitrines blindées et fermées à clé.

 

Dans la cuisine, utiliser surtout de l’inox et des carreaux de céramique blanche brillante.

Partout, sur le sol et les murs, des carreaux de céramique facilement lavables, comme ci-dessous.

 

 

Les WC (même si en décor Art Nouveau) doivent être facilement nettoyables, sans objets facilement dérobables. Ils doivent être nettoyés très souvent par le personnel et être toujours impeccables.

 

 

19      Le “Business Plan”

 

ð      Achat Licence IV = xx €,

ð      Achat Bail = yy €,

ð      Achat ou location du matériel (machine à café), des meubles, vaisselle, décors (lampes, tableaux …)   = zzz €,

ð      Achat fond de boisson = rr €, dont le stock d’absinthes du monde entier (voir avec le fournisseur et paiement à 90 jours au départ) _ à condition que lesabsinthes du monde entier respectent la législation française actuelle sur les absinthes (type et proportion d’absinthe).

ð      Rénovation éventuelle du bistrot = fff €

ð      Impôts + URSSAFF  = ttt €

ð      Salaires + charges sociales x nombres employés (au départ tous au SMIC) = eee €

ð      Loyer mensuel (du local) = vvvv €.

ð      Puis tard, quand l’argent ne manquera plus ( ?), graver les vitres (entre 500 et 1000 €).

 

Paragraphe à compléter.

 

Trouver un partenaire, prêt à investir la moitié ou plus du capital de départ (avec un contrat, devant notaire ou toute personne assermentée, sur la part du % des bénéfices nets, attribué à chacun après le démarrage du bistrot). Au début prudence, s'attribuer un salaire au SMIC pendant 2 ans au moins.

 

Pour la comptabilité, il faut à tout prix s'adjoindre un comptable sérieux (voici l’adresse d’une telle personne : M. Benoît LAHAYE, 22 rue Spontini 75016 PARIS, Tél.: 01 47 04 47 03, e-mail: benoit.lahaye@wanadoo.fr


 

20      Statut de l’activité

 

Quel statut choisirons-nous pour l’activité ? Si c’est pour réinsérer des chômeurs de longues durées ou SDF, on pourrait choisir le statut d’association loi 1901. Dans ce cas, ses responsables ne peuvent être salariés et ses salariés ne peuvent être responsables de l’activité. Cela peut poser des contraintes gênantes dans certains cas (pour les réinvestissements etc …).

Sinon, pour faciliter les réinvestissements, quand il y a plusieurs employés, le statut SARL pourrait être proposé (il existe des structures SARL appartenant à des ONG : magasins solidaires …).

Chaque statut à son avantage. A en discuter avant.

 

 

21      Conclusion

 

Il faut croire à son projet (croire en l’Absinthe, aux projets culturels pour le soir etc …).

(chapitre à développer et compléter).

 

 

22      Bibliographie

 

a) ouvrages de Marie-Claude Delahaye :

 

- Absinthe - Histoire de la Fée Verte – Publié chez Berger-Levrault, Paris, 1983. 2nd édition en 1987.

- Absinthe: Art et Histoire. Publié chez Trame Way, Paris, 1990

- Absinthe: Revue trimestrielle. Publié en 14 éditions, de Janvier 1992 à Décembre 1995.

- Le livre du Pastis - Zéditions, Nice, 1994

- Absinthe: Muse des peintres. Co-écrit par Benoît Noël, Publié chez Amateur, Paris, 1999.

- Absinthe: Muse des poètes. Publié par le Musée de l‘Absinthe, Paris, 2000.

 

 

23      Annexe : fournisseur de matériel de Bistrots d’Autrefois :

 

Bistrots d'Autrefois  , 135 Bis bd Montparnasse 75006 Paris Tél.: 01 43 35 54 17

Antiquités, créations, Mobilier de cafés et de magasins 1900-1930.

Site : http://www.bistrots-dautrefois.com/

 

 

24      Annexe : prix de bails et des bistrots

 

3) voici des idées de prix des bails et de locations de bistrots (tél. à ces agences pour en savoir plus) :

 

=> 92 : porche Défense Bar Brass, emplcmt N°2, 40 pl + 15 terr, bail 2010, loy 7.800 E, idéal bistrot, à saisir vend cause santé, px 115.000 E. (Réf. N°4529). Century 21 : 01.56.33.47.00

=> 75012 : Bar Restau, 60 pl, idéal pub, +2P, loy 12.350 E, px 175.000 E. Avica 01.43.40.17.67

sur le site : http://www.restos-web.fr/commerces/bars.htm

 

(se renseigner sur le "Label « Bistrot de Pays »" (?). Est-ce valable en ville ?).

 

(PS. Un site intéressant ... si on veut un endroit calme à la campagne :

http://www.sos-villages.asso.fr/installer/offres.htm  )

 

Vente Bar Tabac - bar brasserie a vendre - fonds de commerce + licence IV (4) :

http://www.commerces-a-vendre.com/fds/bar-tabac4.htm

 

Exemple :

(91) - Essonne - Saint Vrain Vente Bar Tabac, Ref 2574-bar91

Particulier vends Bar - Tabac situé en centre ville (cause départ en retraite). Sans logement - 70 m2 (avec cuisine) + cave voûtée. Cadre agréable, entièrement refait en juin 1997. Faibles charges de copropriété. Actuellement tenu par personne seule mais nombreuses possibilités de développer d'autres activités (pizzeria, crêperie, jeux...). Vente murs + fonds de préférence.

Eventuellement, possibilité de vente du fonds seul (48.000 €) avec option promesse de vente des murs (105.000 €) dans un délai de deux ans. Dans ce cas, loyer mensuel = 700 €.

Fiche descriptive + photos, Prix 152.500 €

Contact > Marie-Christiane BEGUET - Tél. : 01.64.56.10.25 Email : thomasbeguet@hotmail.com 

 

http://www.lesiteimmobilier.com/annonces-immobilieres/ann_liste.aspx?section=0&Page=4&param=Transaction;'FHV','FHL';PrixMini;;PrixMaxi;;SurfaceMini;;SurfaceMaxi;;Dep;75;Ville;PARIS;Critere;FC

 

=> PARIS 08- Saint-Augustin, Cession de bail boutique salon de thé petite restaurauration rez-de-chaussée 25 couverts et sous-sol. Cave voûtée 20 couverts. Prix 100.000 Euros. Loyer 18.700 Euros/HT/AN. Tel.: 06.77.11.17.69. Réf : hou 1., B.D.C Tel. 01.45.93.22.26 

 

=> PARIS 14- Rue Didot, Fonds de commerce Bar-Restaurant 119.000 Euros. Affaire tenue depuis 20 ans, chiffre à développer, bail 3/6/9 éch. 2009, loyer 980 euros/mois. RDC et salle en étage, 80 m². Tél : 01.45.38.53.22, ERA Belvimmo Tel. 01.45.38.53.22 

 

Cabinet spécialisé dans la vente de licence de débit de boisson :

http://www.licences4.net/

 

 

25        Annexe : sociétés de ventes, en gros, de boissons

 

Adresses trouvées dans les pages jaunes avec comme mot-clé "bières, boissons (gros)" :

 

Les Trésors de Gambrinus, 62 bd Ney 75018 PARIS | Plan/Itinéraire | Photo  

.01 53 26 57 91, A paris! Vente en entrepôt de boissons alcoolisées ou non pour les professionnels.  Parking assuré, plus d'info consulter-nous (Bistro Cash).

 

Milliet B.B.C (SA), 65 r Baron Le Roy 75012 Paris | Plan/Itinéraire | Photo  

 .01 44 75 47 80 fax : .01 43 47 39 80 Mail : milliet-bbc@wanadoo.fr

 Toutes Bières en Fût, sodas, eaux Charbon, bois, spécial restaurants

SOCODIS, 105 r d'Aubervilliers 75018 Paris | Plan/Itinéraire | Photo  

 .01 44 65 24 24, livraison toute Ile de France

Tafanel, 105 r Aubervilliers 75018 Paris | Plan/Itinéraire | Photo .01 44 65 24 24 fax : .01 44 65 27 90  LIVRAISON TOUTE ILE DE France, site : http://www.tafanel.com/ Site   
Site Web

Bistro cash, 62 bd Ney 75018 PARIS | Plan/Itinéraire | Photo  

 .01 53 26 57 91 fax : .01 43 47 39 80 Mail :   tresors.de.gambrinus@wanadoo.fr

 A paris! Vente en entrepôt de boissons alcoolisées ou non pour les professionnels.
 Parking assuré, plus d'info consulter-nous (Bistro Cash).

 

Crus et Passion, 131 r Michel Ange 75016 Paris | Plan/Itinéraire | Photo  

.01 40 71 57 33 fax : .01 40 71 57 44 Mail :   s.rubinstein@worldonline.fr

Spécialiste bouteilles rares et vieux  millesimes. Cours de dégustation. Vente de
Bordeaux en primeur. Vente en gros

 

J Milliet Bercy Bistrot Cash BBC, standard 65 r Baron Le Roy 75012 PARIS Plan/Itinéraire | Photo    01 44 75 47 80

 

Jupiter (Sté), 105 r Aubervilliers 75018 PARIS | Plan/Itinéraire | Photo  

01 46 07 04 35

 

Les Trésors de Gambrinus, 62 bd Ney 75018 PARIS | Plan/Itinéraire | Photo    

01 53 26 57 90

 

Mondial Trading, 8 r Cail 75010 PARIS | Plan/Itinéraire | Photo 

01 40 34 13 13

 

L'abus d'alcool est dangereux, consommez avec modération.

 

 

26      Annexe : Réglementation Alcool quatrième catégorie – grande licence IV

 

Autorisation de vendre les boissons des 1er, 2ème, 3ème et 4èmes groupes : rhums, tafias, alcool de vins, cidres, poirés, liqueurs anisées édulcorées de sucre ou glucose et autres liqueurs édulcorées ainsi que du 5ème groupe : toutes boissons non interdites.

- Création Interdite

- Achat et Transfert soumis à règlementation

- Paiement d'un droit de licence(abrogé)

 

Art. L. 3321-1. - Les boissons sont, en vue de la réglementation de leur fabrication, de leur mise en vente et de leur consommation, réparties en cinq groupes :

1° Boissons sans alcool : eaux minérales ou gazéifiées, jus de fruits ou de légumes non fermentés ou ne comportant pas, à la suite d'un début de fermentation, de traces d'alcool supérieures à 1,2 degré, limonades, sirops, infusions, lait, café, thé, chocolat ;

2° Boissons fermentées non distillées : vin, bière, cidre, poiré, hydromel, auxquelles sont joints les vins doux naturels bénéficiant du régime fiscal des vins, ainsi que les crèmes de cassis et les jus de fruits ou de légumes fermentés comportant de 1,2 à 3 degrés d'alcool ;

3° Vins doux naturels autres que ceux appartenant au groupe 2, vins de liqueur, apéritifs à base de vin et liqueurs de fraises, framboises, cassis ou cerises, ne titrant pas plus de 18 degrés d'alcool pur ;

4° Rhums, tafias, alcools provenant de la distillation des vins, cidres, poirés ou fruits, et ne supportant aucune addition d'essence ainsi que liqueurs édulcorées au moyen de sucre, de glucose ou de miel à raison de 400 grammes minimum par litre pour les liqueurs anisées et de 200 grammes minimum par litre pour les autres liqueurs et ne contenant pas plus d'un demi-gramme d'essence par litre ;

5° Toutes les autres boissons alcooliques.

 

 

27      Annexe : normes d’hygiène et de sécurité

 

Respecter les normes HACCP est aujourd'hui obligatoire.

(voir sur cette norme : http://www.saintongealim.com/haccp.htm ).

Tous les établissements (type restaurants, débits de boisson) sont contrôlés par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

59, bd Vincent-Auriol 75703 PARIS Cedex 13,  Tél.: (33) 01 44 87 17 17, Fax : (33) 01 44 97 30 30

Site : http://www.finances.gouv.fr/DGCCRF/

Traçabilité, respect de la chaîne du froid, de la fraîcheur, des dates limites …

La vigilance face au risque d’ivresse des clients sera la règle (refus de servir en cas d’ivresse). Panneau sur la répression de l’ivresse bien en évidence dans la salle et derrière le bar (en prévoir un en style Art nouveau). L’espace serait non fumeur (ou il y aurait 2 espaces bien séparés).

 

 

28      Annexe : les ustenciles et des idées de décors

 

Au début, on percera nos cuillères nous-même (avec soin).

 

 

 

Différents types de cuillères à absinthe.

 

 

Une fontaine à absinthe (très difficile à trouver, à l’heure actuelle) et un phonographe à pavillon.

 

    

 

   (+)  

Exemples de devantures.

 

L’idéal serait une devanture Art nouveau.

(+) Note : la porte Art Nouveau ci-dessus est celle de Chemiserie Niguet, rue Royale 13, à Bruxelles. Elle est l’œuvre de l’artiste Paul Hankar – 1898. Source de l’image : http://www.skiouros.net/art_nouveau/belgique/bruxelles/rue_royale_13.fr.php

 

 

Abat-jour Tiffany en verres opalescents Uroboros

Source : http://www.invitrauxnimes.com/cr.html

 

Lampes type Tiffany : Source : http://www.vitraux.fr/ et http://pro.wanadoo.fr/lavandou.cuisines/luminaires.htm

On peut trouver ces lampes, au Québec : http://www.glassland.com/frcs/produits.html

 

 

29      Annexe : fêtes de l’absinthe en France

 

Après 95 ans de prohibition, l’absinthe est officiellement légalisée en Suisse depuis le 1er mars 2005. En France, l’absinthe _ dans ses versions à 65° et 72° _ est toujours prohibée depuis 1915.

Le taux d’absinthe dans les versions légalisées actuellement en France, est plus bas que dans les versions d’avant 1915.

Depuis 2001, la distillerie Guy de Pontarlier commercialise un spiritueux aux extraits de plante d’absinthe titré à 45° et non plus à 65° et 72° comme autrefois.

 

A Pontarlier, capitale de l’absinthe, chaque 23 juillet, se tient les « Absinthiades », une grande fête de l’absinthe populaire.

 

Au programme le 23 juillet 2005, de 10 h à 21 h :

« Au programme de cette journée, deux temps forts autour de l’absinthe avec tout d’abord la cueillette et la dictée. Le cortège en costume d’époque partira à 10 h 30 des Granges-Narboz sur deux chariots tirés par des chevaux comtois pour une arrivée prévue à 11 h 30 au Grand Cours avec distribution d’absinthe en présence de miss Grand Cours et Miss Doubs. Pour le côté pédagogique, outre la dictée composée par un ancien enseignant, le public pourra regarder un film sur l’absinthe, qui sera diffusé en boucle aux Casernes Marguet. Les plus curieux pourront pousser la porte du musée. Ce gardien de la mémoire de l’absinthe, connu mondialement, propose plusieurs salles dédiées à la fée verte.

 

Les fins palais feront leur marché dans les distilleries locales (Guy, Pernod, Deniset-Klainguer) et chez les pâtissiers et chocolatiers du coin. A déguster donc le fameux mets baptisé Goutte d’absinthe chez Pfaadt, La Charmille et Simplement chocolat ; et le chocolat à l’absinthe chez Pfaadt et Simplement chocolat. Mais la fête de l’absinthe, ce sera surtout une grande kermesse avec de multiples animations (vente d’ouvrages, expositions de plantes, jeux...). La course de garçons de café à travers les rues de la capitale du haut Doubs et le grand concert en soirée du groupe de rock français Terneuva promettent d’être également de grands moments. 

Les Pontissaliens et Pontissaliennes et autres participants à cette rencontre festive sont invités à s’habiller façon 1900. Nul besoin de faire de grand frais. «Un pantalon noir rayé, une chemise blanche et un canotier pour les messieurs, une blouse noire avec un tablier blanc et un chapeau de paille pour les dames feront parfaitement bien l’affaire»».

Source : http://www.laterredecheznous.com/news/archivestory.php/aid/1666/Grande_f%EAte_populaire_autour_de_l%92absinthe.html

 

 

30      La législation sur l’absinthe

 

(+) Par distillation de l'Absinthe, on obtient environ 0, 5 % d'une essence vert blanchâtre qui contient 30 à 45 % de thuyone; la thuyone est un mélange de 1-alpha-thuyone et de béta-thuyone ou ténacétone.

 

La législation européenne
La directive 88/388/CEE du Conseil, du 22 juin 1988, prévoit des quantités résiduelles maximales pour certaines substances indésirables qui, de par l’emploi d’arômes, peuvent être contenues dans certaines denrées alimentaires. Ainsi pour les boissons alcoolisées titrant plus de 25 % vol d’alcool, il est admis une teneur en thuyone de 10 mg/kg. Pour les bitters, cette teneur limite autorisée s’élève à 35 mg/kg. Mais il est interdit d’incorporer directement de la thuyone aux denrées alimentaires et aux arômes en tant qu’additif. La thuyone qu’elle apparaisse naturellement ou à la suite d’adjonction d’arômes, n’est pas tolérée dans les denrées alimentaires élaborées à partir de matières premières naturelles.

Source : http://mastekush.ovh.org/drogue/absinthe.htm 

L'absinthe contient plusieurs essences de plantes qui peuvent se révéler toxiques à hautes doses, en particulier la thuyone, qui provient de la plante absinthe, est une substance toxique à haute dose car elle est épileptisante.

Par contre à faible dose, la thuyone agit comme un stimulant pour les activités motrices et mentales et elle a un faible pourcentage d'accumulation du produit dans l'organisme (à titre de comparaison, la caféine, qui est stimulant pour un certain type de d'activité motrice, présente la même toxicité que la thuyone).

On trouve aussi de l'anéthole, qui provient de l'essence de l'anis qui a tendance à s'opposer aux convulsions dues à la thuyone: théoriquement, l'activité convulsante de la thuyone serait diminuée par l'anéthole, à moins que l'alcool n'amplifie les propriétés de la thuyone.

Source : http://www.absinthesuisse.com/ 

 

Depuis le 15 décembre 2001, suite à un changement de législation européenne, on distille de l'absinthe récoltée dans le Haut Doubs (à Pontarlier, par exemple. Absinthe de Pontarlier).

1. La composition finale de la boisson devra respecter les teneurs limites en thuyone, fenchone et pino-camphone, fixées par le décret N°88/1024 du 02/11/1988 (°).

2. Sa dénomination de vente devra être du type "boisson spiritueuse ou spiritueux aromatisé à la plante d'absinthe ou aux plantes d'absinthe".
(°) Décret européen du 2 Novembre 1988
Article 1 : Sont considérées comme liqueurs similaires à l'absinthe au sens de la loi du 16 mars 1915 susvisée, les boissons alcoolisées présentant :

une quantité de thuyone :
- supérieure à 5 milligrammes par litre de boisson d'un titre alcoométrique volumique inférieur à 25 p. 100 ;
- supérieure à 10 milligrammes par litre de boisson d'un titre alcoométrique volumique égal ou supérieur à 25 p. 100 ;
- supérieure à 35 milligrammes par litre de boisson obtenue à partir de plantes ou de parties de plantes amères,

ou une quantité de fenchone supérieure à 5 milligrammes par litre ;
ou une quantité de pino-camphone supérieure à 20 milligrammes par litre.

Article 2 : Le décret du 24 octobre 1922 modifié portant application de la loi du 16 mars 1915 susvisée fixant les caractères des liqueurs similaires de l'absinthe est abrogé. Source : décret n°88-1024

 

La plante absinthe.



[1][1] Note : se renseigner pourquoi le « Bistrot du Curé », un restaurant humanitaire à Pigalle, a fermé.